Articles sponsorisés : Le rappel à l’ordre de Google

Google articles sponsorisés

Le 11 mars dernier, Google a publié une note officielle sur son blog rappelant aux blogueurs les bonnes pratiques concernant les produits reçus gratuitement et les articles sponsorisés. C’est un sujet important pour les blogueurs qui rédigent des articles contre une rémunération, ou qui reçoivent régulièrement des produits gratuits des marques.

Faisons ensemble le point sur les bonnes pratiques de rédaction et de référencement.

La balise “nofollow”

Les entreprises qui envoient gratuitement des produits aux blogueurs ont bien souvent une attente de référencement par le biais des articles qui seront publiés. Google rappelle que cette pratique est contraire à leurs Consignes sur les systèmes de liens. Les liens peuvent être divers :

  • Les réseaux sociaux de la marque
  • Le site de la marque
  • Le site d’un tiers commercialisant le dit produit
  • Une application mobile
  • Une page d’évaluation d’un service ou d’avis sur le/les produits

L’utilisation de la balise “nofollow” est obligatoire dans ces cas là, car ces liens ne sont pas naturels (ils n’existeraient pas si l’entreprise n’avait pas offert ces produits ou service au blogueur). Les expéditeurs de ces produits sont également encouragés à rappeler aux blogueurs qu’ils doivent utiliser cette balise “nofollow”.

Pour les utilisateurs de WordPress, il existe des plugin permettant d’utiliser cette balise facilement, comme Rel Nofollow Checkbox. Pour le faire manuellement, vous devez insérer l’attribut “rel=nofollow” dans le code de votre lien.

<a href="http://www.example.com" rel="nofollow">Ancre du lien</a>

La transparence

Il est important d’adopter une politique de transparence avec ses lecteurs. La loi française impose par ailleurs d’indiquer clairement lorsqu’un article est sponsorisé (c’est à dire qu’il a été rémunéré) en début ou fin d’article. Cette obligation est défini par le code de la consommation, article L.121-1. En cas de non-respect de la loi, l’annonceur est responsable à titre principal et le blogueur qui a rédigé l’article sponsorisé (non mentionné comme tel) peut voir sa responsabilité pénale engagée. L’article L.213-1 du code de la consommation prévoit ainsi au maximum 2 ans d’emprisonnement et/ou 37500 € d’amende.

Créer du contenu de qualité

Google rappelle également qu’il est important de créer du contenu de qualité, et de chercher à se positionner comme un expert dans son domaine, dans le but d’inciter les lecteurs à revenir régulièrement chercher de l’information. Cela signifie entre autre de ne pas faire de duplication de contenu, et de varier ses sujets, mais aussi qu’un article sponsorisé n’est pas forcément synonyme de mauvaise qualité ! Il peut être très intéressant pour le lectorat s’il est bien rédigé, et qu’il entre dans la ligne éditorial du média.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.