Blogueuses influentes : Peuvent-elles tout dire ?

influenceuses peuvent-elles-tout-dire

Pour la grande majorité, les blogueuses influentes sont celles qui ont débarqué les premières dans l’univers de la blogosphère. Certaines tiennent leurs blogs depuis près de 10 ans et ont acquis de ce fait une certaine notoriété et une forte influence sur leur lectorat. Souvent érigées en blogueuses superstars, les blogueuses influentes doivent-elles faire encore plus attention à leur manière de communiquer et à ce qu’elles peuvent dire sur leurs blogs ou sur les réseaux sociaux ?

Un simple tweet peut se transformer en polémique

Il y a un peu plus d’un mois, une blogueuse depuis 8 ans sur le blog Babillages, a pu découvrir qu’il valait mieux tourner sept fois ses pouces avant de tweeter. Le franc parler de cette blogueuse parisienne lui avait déjà valu des coups d’éclat sur la toile mais un véritable BabillagesGate est apparu sur Twitter suite au tweet suivant :

“Colère du dimanche. 1 personne @HelpingFR a fait le ménage chez moi hier. Il me manque du maquillage. J’ai retourné tout l’appart en vain.”

Suivi du tweet suivant :

“ça me confirme bien que je fais bien de porter tous mes bijoux le jour où les gens viennent faire le ménage …”

Capucine du blog Babillages est suivie par plus de 11 000 followers sur Twitter. Elle s’est empressée de supprimer ses deux tweets mais ses followers ont eu le temps de faire des captures écran qui ont circulé pendant de nombreuses heures et qui se sont propagés à la vitesse de la lumière. La blogueuse a donc reçu une avalanche d’injures et de reproches qu’elle a eu du mal à contrôler.

Finalement, Capucine a retrouvé son maquillage qui avait juste été changé de place mais l’issue de cette histoire nous prouve bien que les blogueuses et encore plus celles qui bénéficient d’une certaine influence doivent peser leurs mots et faire attention à leur image.

Les blogueuses doivent-elles se censurer ?

Nous ne pouvons pas vraiment parler de censure car le but d’un blog est justement de pouvoir exprimer ses avis et ses opinions. Donner un avis négatif sur un cosmétique ne va pas provoquer une troisième guerre mondiale même si la marque risque de ne pas digérer l’article. Mais dénigrer une personne ou une entreprise reste très délicat surtout lorsque les faits se révèlent totalement infondés.

Les blogueuses influentes ont une certaine responsabilité, de plus elles sont souvent suivies par un lectorat assez jeune et influençable. Elles doivent donc montrer  l’exemple et faire attention à ce qu’elles peuvent dire. L’expérience nous montre qu’un simple tweet rédigé sous le coup de la colère a provoqué un raz-de-marée de reproches et que Capucine a pu perdre en crédibilité même si le bad buzz lui aura aussi apporté de nombreux visiteurs curieux.

Finalement, Betty a peut-être trouvé la solution en restant très discrète sur son blog et sur les réseaux sociaux, au risque par contre de ne plus garder la personnalité et la proximité des blogueuses synonymes de fraîcheur lorsque les blogs ont débarqué à la fin des années 2000.

Et vous, que pensez-vous de ce débat ? Préférez-vous une blogueuse discrète ou une blogueuse qui laisse parler ses émotions sans réfléchir au préalable ?

Source : Le Parisien

Commentaires
  • “Mais dénigrer une personne ou une entreprise reste très délicat surtout lorsque les faits se révèlent totalement infondés”

    Je pense que tout est dit dans cette phrase. Blogueuse ou pas, on doit vérifier une information avant de la diffuser, surtout de cette façon.

    Le nombre de followers augmente “juste” l’auditoire et donc les risques de se prendre des retours de flamme en cas de négligence.

    Tout ça pour dire : c’es te leur faute ! ^^

  • Très intéressant cet article. Effectivement ce n’est vraiment pas délicat de la part de cette blogueuse. En même temps, ce genre de tweet lâché à la va-vite montre peut-être un peu plus quel genre de personne elle est. Ces propos sont vraiment plus que limites et plutôt alarmants. Je ne connais pas du tout cette blogueuse (oups !) mais je sens que ce genre de choses m’aurait vraiment déçue si j’avais été une lectrice assidue. Après, je ne supporte pas non plus l’acharnement sur les réseaux sociaux contre quelqu’un. C’est bas et inutile et en a fait souffrir plus d’un… Alala, le monde d’internet est parfois bien cruel !

  • Cela montre tout simplement qu’elles restent humaines. Après c’est certain qu’il faut faire attention à ce qu’elle disent puisqu’elles sont devenues des personnages publics. Pour autant il ne faut pas qu’elle s’arrête de vivre, mais peut-être séparer leur compte twitter perso et pro. Ces blogueuses deviennent presque des marques donc il faut faire la par des choses.
    Pour le tweet de Capucine, effectivement c’était maladroit, ce n’est pas la première fois qu’elle s’attire les foudres de son lectorat, mais disons que ça lui fait un petit buzz. Négatif ou pas, comme vous le dites justement dans votre article, ça attire les curieux.

  • Je n’aime pas du tout les filles qui clashent pour s’afficher “grande gueule”. Je n’aime pas non plus celles qui règlent leurs comptes sur les réseaux sociaux. C’est tout sauf élégant. Je me désabonne sans remord de celles qui en font trop. Comme de celles qui étalent leur vie perso comme des stars de télé réalité ^^
    Mais je n’irais pas jusqu’à dire qu’elle ont tort de se comporter ainsi. On est libre après tout. Et je suis vraiment pour une liberté d’expression totale… tant qu’elle respecte les autres. Après chacune sa moralité. Je trouve ça moche de prendre des gens ou des marques à partie sur la toile. Alors je ne le fais pas 🙂 je cherche toujours la solution dans des échanges par courriel.
    Quant à l’influence, je n’en n’ai pas mais dans le doute (peut être que de très jeunes filles me suivent, va savoir !), je ne publie qu’exceptionnellement des grossièretés, je surveille un minimum mon orthographe et je modére mes propos sur l’alcool, le tabac, le physique ou même l’alimentation.
    En fait je suis sur la toile comme je suis dans la vie (au bureau, dans la rue…). Je ne suis pas la même personne en privé qu’en public. Chacune sa moralité ! Et pour le coup, on est toutes différentes selon notre éducation, le tissu social dans lequel on a évolué ou encore selon ses modèles. Si on était toutes les mêmes, on ne pourrait pas se critiquer, boring ! 😉
    Merci pour cet article Pauline !

  • Je suis tout à fait d’accord avec votre article ! Comme vous le dites, ce n’est pas une question de censurer ces propos mais plus de respecter l’image que nous renvoyons à nos followers…
    Souvent je commence à écrire un tweet dans lequel je râle un peu et critique certaine chose mais au final je ne le publie pas : je ne vois pas l’intérêt de véhiculer du négatif, certaines personnes et certains événements s’en chargent bien assez.

  • Je pense que les blogueuses influentes (ou non) d’ailleurs doivent rester sincères. Ce n’est pas parce qu’on a 11 000 followers qu’on ne peut pas dire ce qu’on pense d’une marque ou d’un produit, mais il faut par contre avoir des arguments plus tangibles que “j’aime pas c’est nul”, il y a un devoir de responsabilité sur les messages qu’on diffuse. Il vaut donc mieux éviter les tweets impulsifs qui peuvent engendrer des polémiques inutiles.

  • bonjour

    “Mais dénigrer une personne ou une entreprise reste très délicat surtout lorsque les faits se révèlent totalement infondés »

    dans ce cadre précis, c’est plus que dénigrer, mais de la diffamation qui peut avoir un effet négatif sur une entreprise et ce genre de fait est passible de poursuite et des tribunaux ….ce n’est pas bénin comme affirmation….ce n’est pas une question d’être bloggeuse ou pas, mais une question de raisonnement, et de moral, mais lorsque l on a le cerveau aussi étroit qu’un QI de poule, tout cela pour faire du buzz, on se dit que c’est affligeant de conneries humaines…..ça laisse rêveur quant à ‘l’avenir devant de tels excès….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *