Est-ce la guerre entre les blogueurs et les journalistes ?

guerre journaliste blogueurs

Lorsqu’Internet n’existait pas encore, l’information était disponible à la télévision, à la radio ou dans les magazines et journaux. Puis les journalistes ont profité de l’essor du web pour étendre l’information sur les sites en ligne. A l’avènement du web 2.0, il est devenu extrêmement facile de créer un blog et de prendre la parole sans forcément avoir de diplôme requis. Les blogs ont donc explosé depuis des années mais est-ce que les blogueurs empiètent sur le territoire des journalistes, au point parfois d’avoir plus d’influence qu’eux ?

Les blogueurs volent-ils la place des journalistes ?

Avant, les agences de relations presse se contentaient pour la plupart du temps d’envoyer un communiqué de presse aux journalistes qui reprenaient les informations principales pour en faire un article allant souvent dans le sens de la marque. Lorsque les blogueurs ont débarqué, une vague de fraîcheur est apparue. La grande partie des blogueurs ne tire aucune rémunération grâce à leur blog et met un point d’honneur à garder une certaine liberté d’expression. La notion de bad buzz est donc arrivée notamment avec des blogueurs qui pouvaient se plaindre d’une marque ou d’un produit sur leur blog.

Les blogueurs, plus influents que les journalistes ?

Souvent considérés comme des “profiteurs” ou dénigrés par les journalistes, les blogueurs ont su s’imposer et certains blogs sont même devenus beaucoup plus influents et plus visités que des sites institutionnels et reconnus rédigés par des journalistes. Effectivement, les internautes auront plus tendance à faire confiance à un blogueur qui donne son point de vue plutôt qu’à des journalistes qui sont payés pour dire le bien d’un produit. Prenons par exemple le cas des cosmétiques, nous sommes nombreuses à avoir plus confiance face à la sincérité des blogueuses qui nous ressemblent plutôt qu’aux magazines qui promettent à chaque fois que le produit mentionné est le meilleur jusqu’à ce qu’un nouvel annonceur en propose un autre la semaine d’après (et c’est en tant qu’ex rédactrice web mode et beauté que je vous dis ça donc j’ai un petit peu d’expérience dans ce domaine).

Bien sûr, cet élément peut-être controversé car de nombreux blogueurs monétisent de plus en plus leurs blogs et leur ton s’en ressent lorsqu’ils rédigent des articles sponsorisés. Et bien entendu, les journalistes ne sont pas tous des méchants corrompus qui se contentent juste de recopier un communiqué de presse.

Les journalistes et les blogueurs sont-ils complémentaires ?

Des synergies peuvent se former entre les journalistes et les blogueurs, nous voyons effectivement beaucoup de blogueuses apparaître sur les sites féminins reconnus. Les journalistes de demain commencent pour la plupart avec un blog, cela permet d’acquérir de l’expérience et d’exprimer son point de vue. Les journalistes se mettent eux aussi à créer leur propre blog pour avoir un espace qui leur est réservé afin de laisser place à leur créativité.

Les marques doivent penser aux journalistes et aux blogueurs pour leur communication

Une marque qui souhaite développer sa communication doit prendre autant en compte les journalistes que les blogueurs. Une publication dans un grand magazine ou sur un site reconnu aura toujours de l’impact et c’est un moyen idéal pour attirer un maximum de potentiels clients. Mais à l’heure où les consommateurs se renseignent de plus en plus avant d’effectuer leurs achats et qu’ils recherchent des avis sincères, il est nécessaire également de se tourner vers les blogueurs.

Nous ne pouvons pas vraiment dire qu’il y ait une “guerre” entre les blogueurs et les journalistes car ils sont complémentaires et leur travail est complètement différent, ce qui les relient c’est leur passion pour les mots et leur soif de faire découvrir de nouvelles choses.

Et vous, que pensez-vous des relations entres blogueurs et journalistes ?

Commentaires
  • Je pense que les deux fonctions sont complémentaires. Ca ne fait pas de mal la concurrence, ça peut nous obliger à être plus créative 🙂

  • L’éthique journalistique veut qu’on ne se fasse pas acheter par des marques, qu’il s’agisse de n’importe quel produit. Dans la pratique, c’est souvent bien différent, surtout pour les magazines effectivement mais dans ce cas là, peut-on vraiment parler de journalisme ? Un journaliste n’est pas un représentant d’une marque. Il faut ensuite savoir faire la part des choses. Quand un article est sponsorisé, il doit apparaitre la mention “publi-reportage” pour ne pas justement berné le lecteur. Désormais, il existe le “native ad”, une sorte de “journalisme” qui écrit des articles achetés par les marques… moi ça me laisse un peu…perplexe. Il est vrai que les magazines ont besoin de publicité pour vivre, mais après c’est au directeur de publication de voir quelle relation il souhaite établir avec ses lecteurs ?
    Les blogueurs n’ont quant à eux pas de comptes à rendre, ils écrivent en effet ce qu’ils veulent sur le produit. Mais, quand on lit les blogs, la majorité écrit du contenu “positif” et ne critique que très rarement. Une blogueuse qui reçoit des cadeaux d’une marque ne prendrait pas le risque de la dénigrer et de ne plus recevoir ces petits bonus…

  • Le problème est surtout que les journalistes doivent prendre en compte la partie “vente d’espace publicitaire” de leur support, si une marque à de mauvais retour dans un magazine, elle n’achèteras plus d’espace pub dans celui-ci. Ce qui est un gros manque à gagner pour le dit magazine dont le business model fonctionne sur la vente d’espace de pub ( c aussi pourquoi on a l’impression que certains mag on plus de pub que de rédactionnel…), alors que le blogueur lui, si il a reçu un produit , il prend juste le risque de ne plus recevoir de produit de la dite marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.