Internet en 2015 et ses inombrables buzz

Internet en 2015

L’année 2015 sur Internet fut riche en émotions. De la tristesse, de la peur, de la révolte… mais aussi et surtout beaucoup de rires et de « WTF !? ». Alors petit retour sur quelques buzzs de l’Internet mondial qui ont fait notre année.

Danser avec Katy Perry

Le Superbowl s’est déroulé en février dernier aux Etats-Unis. La superstar Katy Perry y a donné le très fameux show de mi-temps, mais malheureusement ce jour là, la superstar, ce n’était pas elle. À sa gauche se tenait le pire danseur du concert, mais ce n’était pas un humain, non. C’était un requin. “Left Shark” est très vite devenu un phénomène pour sa connaissance limitée de la chorégraphique de la chanson “Teenage Dream”. Quelques mois plus tard, on peut encore trouver des tas de produits dérivés allant de la coque de téléphone à la combinaison pyjama très chic. Je ne sais pas vous, mais moi j’avoue que ça m’a fait un peu rire.

Porter une robe noire ou or ?

Fin février 2015, une étrange photo d’une robe pas très jolie fait son apparition sur Tumblr puis sur Twitter. Une dame en détresse demande alors «Aidez-moi : cette robe est-elle blanche et or ou bleu et noir ? Mes amis et moi n’arrivons pas à nous accorder !» Et là, c’est le drame.

Le hashtag #thedress se positionne alors en Top Tweet mondial en quelques heures et la photo circule aussi vite qu’une trainée de poudre (bon, cette expression ne date pas de 2015 je vous l’accorde..). Presque 500000 retweet en 24 heures, c’est un phénomène. Le débat fait rage, cette robe est-elle bleue ou or ?

Selon les scientifiques, la lumière jouerait un rôle dans la perception que l’on a de cette dernière. Elle paraitrait or en fonction de l’angle et de la luminosité. Le cerveau interprète ensuite si vous la voyez plus sombre ou plus clair (bon, pour les bonnes explications, allez voir sur Google, « C’est pas sorcier » c’est pas ici.) Mais croyez le ou non, en réalité, elle est bleue !

Moi personnellement je ne la vois pas, alors comme ça, l’affaire est réglée.

 

Avoir des lèvres pulpeuses… et perdre toute dignité

En avril 2015, surprise sur les réseaux sociaux : la plus jeune des soeurs Kardashian, Kylie, s’est fait refaire les lèvres ! Quelques internautes, avides de nouvelles sensations et experts en test un peu bêtes, décident alors de reproduire l’effet botox avec les moyens du bord. Des milliers de gens se sont alors mis à insérer leurs lèvres dans tout et n’importe quoi (dans la limite de la décence) : bouchons, bouteilles, gobelets.. Avec une action de succion, la ventouse DIY fait son effet : des lèvres pulpeuses pour les prochaines heures à venir. Cela a peut-être marché pour quelques personnes, mais la grande majorité se sont retrouvés avec des bouées de sauvetage accrochées aux lèvres. Ne faites pas ça. Jamais.

Le chat et son concombre

En novembre, un phénomène apparait : mettre un concombre derrière son chat. Oui, vous avez bien lu. Vous avez dû voir passer la chose sur les Internets, la vidéo comptabilise aujourd’hui plus de 3 millions de vues ! On pose un concombre derrière son chat et ce dernier prend peur. C’est stupide mais c’est Internet.
Il y a une explication scientifique à tout ça : le chat a peur de tout ce qu’il ne connait pas, qui fait un bruit bizarre ou qui ressemble à un prédateur. Ici donc, le chat prend le concombre pour un serpent et a peur !
Bon, ça nous a bien fait rire, mais c’est plus la saison des concombres, donc on arrête les bêtises.

 Sur Internet en 2015, il y a aussi eu des rats qui trainaient des pizzas,

des lamas,

JUST DO IT et ses dérivés,

le postérieur de Kim K en couverture,

des quokkas (aka les animaux les plus mignons de la Terre),

des clips de rap avec une danse gênante,

de l’aquaponey,

de la cannelle,

une nouvelle Miss Univers,

En 2016, on espère encore beaucoup de mèmes et autres vidéos WTF. On veut du buzz, on veut du bon, du gras et du pas mûr. Et d’ailleurs, je vous laisse avec le premier “pourquoi ?” de cette année : LE CD LUNETTES ! Oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *